4. Enregistrement et livraison de vos pages éditées

Enregistrement des pages

Dans notre domaine, il y a deux formats à connaître :
  • Les fichiers .JPG, ou .JPEG : C’est un format compressé, l’un des trois formats d’image utilisés pour le web (jpeg, png et gif). Attention, qui dit compression dit poids réduit, mais donc également perte de qualité ! Tous les calques (visibles lors de l’enregistrement) sont fusionnés, il n’est donc plus possible de les retrouver par la suite, ce qui rend difficile la modification de votre travail. C’est dans ce format que vous devez sauvegarder les pages rendues, et pas un autre. Pour plus d’informations barbares sur ce qu’est le jpeg, amusez-vous sur sa page Wikipedia.
  • Les fichiers .PSD : c’est le format spécifique au logiciel Photoshop (PSD = PhotoShop Document), également ouvrable avec quelques autres logiciels de retouche d’image. Ce n’est pas réellement un fichier image, puisque même votre ordinateur ne peut pas vous afficher un aperçu du contenu. L’intérêt de ce format est qu’il conserve tous les détails de Photoshop tel que les calques par exemple. En temps que débutant, si vous ne voulez pas devoir recommencer toute une page à cause d’une petite erreur, je vous suggère fortement de garder dans vos dossiers votre travail au format .psd. Vous gagnerez du temps, surtout lors des recrutements et de vos premiers travaux.
Donc une fois le travail terminé, allez dans l’onglet Fichier > Enregistrer (ou Ctrl+S). Sélectionnez le format JPEG et cliquez sur OK. Une boîte de dialogue va alors apparaître pour vous demander quelle qualité vous souhaitez. Enregistrez toujours avec la qualité maximale, 12 en l’occurrence. Si le chapitre fait plus de 60 pages, vous pouvez descendre la qualité à 10 pour éviter d’avoir un chapitre trop volumineux, mais pas moins !
En effet, comme précisé au-dessus, le format JPEG compresse l’image et la qualité est affectée. En dessous de 10, vous allez voir apparaître des imperfections sur l’image. Par exemple, le blanc des bulles, autour du texte que vous avez ajouté, va comporter de plus en plus de taches grises.
Petit rappel de ce qui a été dit dans les premières pages de ce tutoriel, la page doit faire 1100px de haut et être en mode niveaux de gris (sauf les rares pages couleurs, qui sont en RVB).

Livraison de vos pages éditées

Uploader une seule page

Livrer une page seule est très simple, rendez-vous sur n’importe quel hébergeur d’images sur le net, téléversez votre image. L’hébergeur vous renvoie un lien que vous pouvez directement partager. Deux choses tout de même :
  • Pour limiter l’encombrement de leur espace de stockage, certains hébergeurs se permettent de l’enregistrer sous une version plus petite (ex : 800px de haut). Donc l’image ne sera plus aux normes définies plus haut.
  • Vérifiez bien qu’aucune option de compression n’est activée avant d’envoyer votre image. Deuxième point, fournissez simplement le « lien direct », ou « direct URL » de l’image, sans que les autres aient besoin de passer par les pubs, et sans afficher l’image dans les forums de discussion. Le lien suffit !
Exemples d’hébergeur d’images : Tinypic, Imageshack.

Uploader une archive

Généralement, ce n’est pas une simple page mais tout un chapitre que vous devez envoyer. Dans ce cas, assurez-vous des points suivants :
  • La numérotation des pages est homogène. N’oubliez pas les utilisateurs Linux par exemple, si vous alternez des titres avec, puis sans majuscules (exemple « p1.jpeg », « p2.jpeg », « P3.jpeg », « p4.jpeg ») alors l’ordre d’affichage ne se fera pas correctement.
  • Les pages supplémentaires (crédits, recrutements, diverses informations) sont bien ajoutées et à la bonne place.
  • Le nom du dossier doit être le même d’un éditeur à l’autre, cela pour simplifier la recherche dans les archives, le genre de petit détail qui font que la team est appréciée. À la TnS, les dossiers sont appelés exactement comme cela :

« [TnS] Major 32 » pour un chapitre, « [TnS] Buyuden T02 » pour un tome.

  • Le dossier doit être compressé en .zip, et non pas en .rar. Pourquoi ? Car le format .zip est ouvrable sur n’importe quel ordinateur, avec n’importe quel système d’exploitation. Ce n’est pas le cas du .rar, qui nécessite l’installation de logiciels de décompression supplémentaire. De plus, les avantages du format rar sont très certainement négligeables pour des dossiers de la taille d’un chapitre de scantrad. Donc clic droit sur le dossier, compressez, et gardez le même nom.
L’archive étant créée, il ne reste plus qu’à la téléverser sur un hébergeur de fichier et à partager le lien.
Exemples d’hébergeur de fichiers : Mediafire, Rapidshare.
Publicités