2. Premier pas dans l’édition, centrage du texte et ponctuation

Centrage et découpe du texte

Un petit conseil préliminaire, essayez de séparer votre poste de travail en deux, d’un côté la traduction à éditer, de l’autre Photoshop. Un accès rapide au RAW est souvent utile !

/!\ On ne réécrit pas la traduction corrigée, on la copie-colle (Ctrl+C – Ctrl+V). On évite ainsi d’introduire des fautes dans un texte qui a déjà été corrigé.

Sélectionnez l’outil « Texte » et faites un cadre autour de la zone à éditer, en s’assurant déjà de centrer la zone de texte sur la bulle, comme montré pour ces deux premières bulles.

tuto_edit_6

Une fois le cadre fait, sélectionnez votre police (ici Wildjess). Vérifiez les options à côté du choix de la police : Style « Normal », Taille « XX », Lissage « Précis » (« Crisp » en anglais) et couleur « noir » (ou blanc selon les cas mais pas une variante grise !). Si tout est bon, collez le texte.

tuto_edit_7

/!\ Les débutants ont presque toujours tendance à écrire trop gros, ce qui a pour effet de trop charger la page et qui fait ressortir les petites erreurs d’alignement. Généralement, éditez avec une taille de police de 11 ou 12px. De plus, ça simplifiera la mise en forme de la bulle par la suite. C’est le premier point qui différencie un bon éditeur d’un mauvais éditeur. Il faut que votre bulle respire !

Le plus long reste à faire : la mise en forme du texte pour qu’il se fonde au mieux dans sa bulle. Prenez votre temps pour découper le texte au mieux. Quand on commence, il faut privilégier la qualité à la quantité.

/!\  Deuxième point qui différencie un bon éditeur d’un mauvais éditeur. Il faut travailler ligne par ligne, et non pas bulle par bulle. Si le resultat ne vous semble pas optimal recommencez, testez en partant de la fin du texte et en remontant. Il y a une, parfois deux, façons d’agencer le texte, mais rarement plus. n’abusez pas de la découpe des mots. Assurez-vous d’ailleurs de savoir comment couper un motEnfin prenez l’habitude de couper le texte en laissant l’espace entre les deux mots en fin de ligne, sa présence n’affectera pas le réglage centré. Par contre, un espace en début de ligne décalera la ligne par rapport aux autres.

Donc découpez le texte au mieux pour qu’il suive la forme de la bulle. Ensuite, ajustez si nécessaire la taille du texte pour qu’il reste en harmonie avec la page.

Erreurs courantes d’édition :

tuto_edit_8

tuto_edit_9

 

Page éditée correctement :

tuto_edit_10

 

La ponctuation, rappels et placement

Bien respecter les règles de ponctuation donne un rendu final bien plus appréciable. Alors désolé de placer ici un petit rappel de français, mais il est toujours bon de s’assurer que l’on a bien les mêmes bases.

Il y a un espace :
  • Après la virgule.
Exemple : Naruto n’est pas encore arrivé, il ne devrait pas tarder.
  • Entre le texte et le(s) point(s) d’exclamation.
Exemple : Naruto arrive !
  • Entre le texte et le(s) point(s) d’interrogation.
Exemple : Naruto arrive ?
  • Entre le texte et un point d’interrogation suivi d’un point d’exclamation (ou l’inverse).
Exemple : Naruto arrive ?!
  • Avant et après les deux points.
Exemple : Naruto dit : « Je suis là ! »
  • Entre les points de suspension et le texte (en début de phrase).
Exemple : … J’ai rien compris !
Il n’y a pas d’espace :
  • Entre le texte et le point.
Exemple : Naruto arrive.
  • Entre le texte et les points de suspension (en fin de phrase).
Exemple : Naruto arrive…
  • Entre le texte, les points de suspension et le point d’exclamation.
Exemple : Naruto arrive…!
  • Entre le texte et les guillemets.
Exemple : Naruto arrive : « Je suis là. »
  • Ni avant ni après l’apostrophe.
Exemple : Naruto n’est pas encore là.
Attention à ce que la ponctuation ne soit pas envoyée à la ligne suivante (sauf exception discutée ci-dessous).
Les tirets suivent directement le mot qu’ils coupent et ne doivent pas se trouver sur la ligne du dessous.
Exemple : Naruto n’est pas en-
core là, il ne devrait pas tarder. 

tuto_edit_15Comme précisé dans l’encadré, la ponctuation doit être à la fin de la ligne. La seule exception est la ponctuation qui finit la bulle. Elle peut être descendue seule sur la dernière ligne uniquement si la dernière ligne était plus longue que la précédente, comme dans les exemples ci-contre.

C’est un peu hors sujet, mais pendant que j’y pense… Pour les « effets sonores », ou SFX, très présents dans les mangas, on n’efface pas la bulle pour mettre un petit mot, le rendu final n’est pas très beau. Il est cependant parfois sympa de connaitre sa traduction pour mieux comprendre l’action. Nous mettons donc hors cadre : « SFX : claquement » par exemple. Il ne faut pas abuser de ce procédé, il faut le faire uniquement si c’est nécessaire ! Le rythme, et donc la qualité de lecture, sont perturbés par ce genre de petits détails, pas toujours utiles.

Ce sont les principales recommandations sur la découpe du texte et le placement des bulles. N’hésitez pas à relire cette section pour être sûr d’avoir bien intégré toutes ces directives. C’est la base de l’édition. Maintenant, continuons avec les effets sur les textes.

Publicités