1. Les outils de Photoshop utilisés pour l’édition et la vérification des pages

Ce tutoriel date un peu. La version utilisée ici est Photoshop CS2, il se peut que les icônes et leur arrangement diffèrent légèrement de votre version.

Contrairement au clean, les connaissances du logiciel à avoir sont minimes pour pouvoir éditer, voici un petit tour de l’organisation du plan de travail et des outils importants.

Découvrons les outils dont vous allez avoir besoin dans Photoshop.

La boîte à outils :

Elle contient les différents outils que vous pouvez utiliser avec le logiciel. Sachez que différentes variantes de ces outils sont accessibles avec un clic droit sur l’icône. Un clic droit sur la page à éditer permet d’afficher les options de ces outils. Une fois un outil sélectionné, des réglages spécifiques s’affichent en haut de l’espace de travail (juste en dessous du menu Fichier – Édition – Affichage…).
tuto_edit_3Pour l’édition, vous devez maîtriser au minimum les outils Déplacement et Texte, il serait aussi bon de connaître un peu et de savoir utiliser les autres outils que j’ai nommés sur la figure ci-contre.

  • L’outil Texte : Comme son nom l’indique, il va vous permettre de créer un nouveau champ texte. On ne parle pas de champs avec Photoshop, mais de calques. Chaque bulle à remplir de texte sera un nouveau calque. Ces calques sont automatiquement créés dès que vous sélectionnez une zone de texte.
  • L’outil Déplacement : Il vous permet de modifier la place d’un calque (ex : calque de texte). Outil primordial pour bien centrer le texte dans sa bulle !
  • L’outil Loupe : Il va tout simplement vous permettre de zoomer et dézoomer sur la page. À utiliser pour s’assurer du centrage du texte des petites bulles, par exemple.

 

Les outils suivants seront utilisés rarement, mais sont mentionnés un peu plus loin dans ce tutoriel, pour des corrections sur la page lorsque le cleaneur a mal fait son travail.

  • L’outil sélection : il permet de sélectionner une région de la page. Attention, la sélection se fait généralement uniquement sur le calque en cours d’utilisation. Après sélection d’une zone, il suffit de faire un copier-coller (Ctrl+C – Ctrl+V) pour que la sélection soit automatiquement dupliquée sur un nouveau calque.
  • L’outil pinceau : Un pinceau tout ce qu’il y a de plus banal, qui va vous permettre de faire des traits à la souris en fonction de la couleur de premier plan sélectionnée.
  • L’outil Tampon (de duplication) : Un outil bien étrange qui ressemble un peu à un pinceau, sauf qu’au lieu de choisir une couleur, vous sélectionnez une autre zone de l’image à dupliquer. C’est très utilisé par les cleaneurs pour recréer le dessin derrière un texte hors bulle. l’utilisation sera détaillée dans la partie 5 de ce tutoriel.

 

Les fenêtres :

tuto_edit_4Quand on sait s’en servir, les fenêtres facilitent l’utilisation du logiciel. Il s’agit en fait de simple boîtes de commandes qui vous évitent de passer votre temps à cliquer sur les onglets pour faire une action.

Si elles ne sont pas affichées comme dans mon exemple, vous pouvez les activer grâce à l’onglet « fenêtres ».

  • La fenêtre de navigation : vous permet de rapidement zoomer et de vous déplacer sur la page. En fait, il y a encore plus simple ! Pour zoomer, maintenez la touche Alt enfoncée et jouez avec la roulette de votre souris. Pour vous déplacez, maintenez la barre espace enfoncée et « cliquez-glissez ».
  • L’historique : Enregistre les dernières actions effectuées et vous permet donc de revenir en arrière. Attention, la liste des dernières actions n’est pas très longue. C’est plus utilisé pour le clean que pour l’édition, mais comme vous allez avoir quelques notions de clean vers la fin du tutoriel, autant en parler.
  • La fenêtre des calques :  Pour les éditeurs, la page constitue l’arrière-plan. Chaque fois que vous sélectionnez une nouvelle zone de texte, un nouveau calque texte (repérable par son logo « T ») est automatiquement créé. Chaque calque peut être sélectionné et modifié indépendamment. La sélection d’un calque et l’outil Déplacer va vous permettre de repositionner votre texte dans la bulle. Parmi les options de modification de calque (les logos en bas de la fenêtre), notez la présence de l’ajout d’un style, qui vous permettra de mettre des contours sur votre texte. Notez également l’icone Dupliquer, qui vous permet de reproduire un calque. Utile quand vous ne voulez pas vous fatiguer à remettre toutes les options (couleur du texte, contour, taille du texte, …). Dupliquez, modifiez le texte, et replacez la bulle !

 

On se lance, on ouvre une page !

Pour ouvrir les pages dans Photoshop, deux possibilités :

  • Ouvrez votre page avec l’onglet Fichier > Ouvrir.
  • Glissez les icônes  des fichiers sur l’espace de travail de Photoshop.

Commençons par vérifier si la taille de votre page est bonne (si ce n’est pas le cas, dites au cleaneur de faire attention à ce qu’il fait !). Allez dans « Image > Taille de l’image » (Ctrl + Alt + I pour le raccourci clavier) pour ouvrir la boîte de dialogue suivante.

tuto_edit_5

Vérifiez si la résolution de la page est bien à 72px, ceci influence la taille des polices lors de l’édition. Ensuite vérifiez si la page fait bien 1100px de haut. Cliquez sur OK.

Ensuite, rendez-vous sur l’onglet Image > Mode et assurez-vous que c’est bien en niveaux de gris (ou couleurs RVB pour les pages en couleur, ça va de soi). Si votre page devient rouge dès que vous voulez ajouter un calque de texte, c’est parce qu’elle est en mode couleurs indexées.

Tout est en ordre, on va pouvoir se lancer dans l’édition.

Publicités