4. Les RAW et les niveaux

 Vue critique d’une image RAW

Voici en exemple un RAW de Blazer Drive. Quatre choses sont à prendre en compte avant de se lancer :

  1. La qualité d’impression du papier : Les mangas sont imprimés sur du papier très fin de piètre qualité. Très souvent, le verso de la page est visible. Plus le verso est sombre, plus ce sera dérangeant pour les cleaneurs. En fonction des magasines, ces problèmes sont plus ou moins présents. Si on le compare à d’autres, Blazer Drive est imprimé sur des pages assez belles. Comme vous le voyez sur cette image, certaines zones sont assombries à cause de l’image au verso.
  2. Les maigreurs dans les noirs : Avec la qualité d’impression du papier et le passage au scanner, les noirs présentent parfois des maigreurs, ou si vous préférez, des zones avec beaucoup plus d’impuretés. Très souvent, ces maigreurs sont situées tout le long d’une ligne. On voit sur ce RAW deux zones de maigreur.
  3. Les impuretés dans les blancs : Les RAW sont également parsemés de petites impuretés. En jouant sur les niveaux, on ne peut pas toutes les enlever, il faudra donc le faire par la suite. Voici quelques exemples sur la page (évidemment, je n’allais pas toutes les entourer…).
  4. L’intensité des gris : En fonction des auteurs, les gris peuvent parfois être plus ou moins clairs. Sachez que modifier les niveaux va jouer sur les gris, et il n’est pas rare de les voir disparaître. Donc repérez bien les gris les plus clairs sur la page et vérifiez que vous ne les détruisez pas en cleanant. Avec Blazer Drive, il y a rarement des gris très clairs, mais voici un autre exemple beaucoup plus difficile à cleaner, sur un RAW de Vampire Knight. Comme vous le voyez, la qualité d’impression est mauvaise, et en plus il y a un large éventail de gris. C’est plutôt dur…

C’est quoi les niveaux ?

Pour plus d’informations sur les niveaux et leurs contrôles, visitez cette page. Vu qu’il y a très certainement des flemmards qui ne veulent pas trop lire parmi vous, voici l’essentiel :

Les niveaux corrigent les valeurs tonales et/ou les couleurs des images. Ils vous permettent de faire vos corrections de manière très pointue en agissant sur chaque couche et chaque ton de l’image.

En clean, nous nous en servons pour blanchir les blancs, et assombrir les noirs.

Pour accéder à la boîte de dialogue, cliquez sur Ctrl+L, ou l’onglet Image > Réglages > Niveaux… Notez que pour le scantrad, les pages doivent être en Mode Niveaux de Gris à 95% du temps, donc les couches n’apparaissent pas en mode RVB, vous aurez juste l’option « Gris ».

Régler les niveaux est l’étape la plus importante pour avoir un clean de bonne qualité. S’ils sont mal gérés :

  • Soit votre page pixellisera : Vous aurez donc tout à refaire car le final sera moche.
  • Soit vous perdrez beaucoup de temps à effacer des impuretés qui ne seraient pas là si les niveaux avaient été bien réglés.
  • Soit vous perdrez des détails dans les dessins.

En gros, si vous savez faire les niveaux, vous êtes en très bonne voie pour devenir cleaneur.

Le réglage des niveaux

/!\  Ne vous contentez pas de lire ce tuto, ouvrez la page RAW dans Photoshop et jouez vous-même avec les niveaux, c’est le meilleur moyen de comprendre !

Une fois le RAW chargé dans Photoshop :

  • Onglet Image > Mode > Niveaux de gris
  • Assurez-vous que le zoom est à 100% (sinon, vous verrez des pixellisations dues au zoom)
  • Puis appuyez sur Ctrl+L pour afficher cette fenêtre :

tuto_niveau_6

Ce qui nous intéresse, c’est la courbe encadrée en rouge. Régler les niveaux signifie tout simplement jouer sur les trois flèches en dessous.

  • Curseur 1 : assombrit les noirs (mais aussi les gris)
  • Curseur 2 : joue sur l’intensité des gris
  • Curseur 3 : éclaircit les blancs (mais aussi les gris)

Astuce : Pendant que la fenêtre de niveaux est ouverte, vous pouvez vous déplacer sur la page avec la souris en gardant la barre espace enfoncée.

Essayez de vous placer dans une zone avec des gris clairs (s’il y en a), avec une masse noire et avec des blancs. Commencez par éclaircir les blancs. Bien évidemment, vous ne pourrez pas vous débarrasser des impuretés comme ça, donc inutile de forcer. Par contre, avec Blazer Drive, vous devriez être capable de ne plus voir le verso de la page. Ensuite, assombrissez les noirs. Pour cela, ne vous basez pas sur une zone de maigreur, mais une zone « normale ». Ici encore, même dans les zones « normales », il restera forcément des impuretés, donc ne forcez pas. Enfin vérifiez si vos gris ne sont pas trop modifiés par les réglages effectués. Si c’est le cas, jouez avec le Curseur central pour les ajuster.

Astuce : Vérifiez si le résultat ne pixellise pas ! En appuyant sur Ctrl+Z, vous annulez la dernière action, soit « les niveaux », en appuyant une seconde fois, vous les réactivez. Après avoir fait vos niveaux, cliquez donc plusieurs fois sur ces touches pour vérifier si vos réglages n’ont pas fait pixelliser votre image, et pour vérifier si les tons gris restent similaires.

Les résultats à ne pas avoir :

  • Une page trop claire : Obtenue en poussant trop les blancs. Tous les traits s’éclaircissent, ce qui donne un rendu final mauvais.
  • Une page qui pixellise : La pixellisation est généralement observable au niveau des cheveux ou des traits fins en diagonale.

/!\ Ce n’est qu’après les niveaux que vous pouvez redimensionner l’image à la taille finale : 1100px de haut, résolution 72px.

À vous de jouer !

Essayez de trouver la position idéale et comparez votre résultat au mien. Comme je tiens à ce que vous testiez par vous-même, je vous donne ici uniquement les valeurs des réglages, respectivement pour le curseur des noirs, des gris et des blancs.

/!\ Les valeurs précisées ici ne sont valables que pour cette page. Toutes les pages sont différentes.

  • Niveaux trop larges : 90 – 1.00 – 193. Comme vous le voyez, il reste encore beaucoup d’impuretés dans les blancs case 1, ceci est dû au verso de la page qui est encore visible. De plus, les noirs présentent encore beaucoup d’impuretés, donc ça va être long à refaire.
  • Niveaux trop serrés : 122 – 0.77 – 182. La page ne pixellise pas encore, mais on commence à perdre des détails dans les tons foncés. Par exemple, la pupille des yeux de Daichi commence à être uniforme.
  • Maximum acceptable : 107 – 0,66 – 173. La page n’est pas géniale, mais acceptable. Le problème de cette page, c’est que ce réglage accentue les différences dans les tonalités de gris, on commence donc à créer des maigreurs dans les gris.
  • Réglage recommandé : 100 – 0.80 – 182.

Entraînez-vous ! Voici quelques pages de test qui vous permettront de vous familiariser avec cette étape.

Blazer Drive, Defense DevilPrince of Tennis,  Kaitai Shinsho Zero.

Publicités