1. Les logiciels de retouche d’image

Il existe plusieurs logiciels de retouche d’image. Principalement deux d’entre eux sont utilisés dans le scantrad :
Photoshop : logiciel développé et vendu par Adobe, il est LA référence dans le monde de la retouche d’image. Son développement est constamment (et assez rapidement) amélioré par les développeurs, mais en contrepartie, il est payant… et il coûte cher ! Il existe plusieurs versions, dont « Photoshop Éléments », moins complet, qui coûte autour de 75 € à la FNAC (la version 10 en mars 2012) et le top reste la version « Creative Suite » (CS) dont la formule de base frôle les 1000 € à la FNAC (version CS5.5 pour PC en mars 2012). Je vous épargne les prix des autres versions, les plus chanceux d’entre vous peuvent bénéficier d’un rabais étudiant. Vous trouverez sur le site officiel des versions d’évaluation (utilisables 30 jours), histoire de voir un peu la bête en action ! Photoshop est utilisable sur PC et sur Mac.
The GIMP : Logiciel libre, donc gratuit. C’est son gros point fort pour limiter la toute puissance de Photoshop. En contrepartie, le développement n’est pas aussi rapide. The GIMP est un très bon logiciel, peut-être un peu plus compliqué à manier et moins instinctif que le précédent, mais qui reste un superbe exemple de réussite dans le domaine du libre. The GIMP est utilisable sur PC, Mac et Linux.

Ces deux logiciels sont à première vue très semblables. Ils possèdent grossièrement la même organisation et les mêmes fonctions de base. Cependant, avec l’habitude, vous verrez que des petits détails font toute la différence. C’est pourquoi à la TnS, nous préférons utiliser uniquement Photoshop. Par exemple :
– En édition, il est impossible de mettre certaines polices en italique ou en gras, vous êtes dépendant des fichiers sources des polices (les fichiers en .ttf, par exemple) et certains n’existent pas avec les versions italique ou gras. Photoshop contourne très facilement ces problèmes avec les options « Faux-gras » et « Faux-italique », qui marche avec n’importe quel fichier .ttf.
– En édition, il n’était pas possible de faire des cadres autour du texte, fonction largement utilisée dans le scantrad. Ceci a été corrigé depuis grâce au plugin layer effect mais son utilisation reste plus compliquée que sur Photoshop. Je vous ai préparé un tutoriel d’installation de ce plug in pour les utilisateurs de Windows.
– En édition toujours, l’insertion de texte ne se fait pas directement sur l’image, mais via une boîte de dialogue, ce qui rallonge considérablement le temps de travail. Il est à noter que la version 3.0 de The GIMP devrait supprimer ce problème, mais elle n’est pas encore sortie à l’heure où j’écris ce texte.
– En clean, les problèmes sont moins nombreux, c’est plus un problème de prise en main. Pour faire des cadres aussi facilement qu’avec Photoshop, le plugin layer effect reste indispensable. Je ne l’ai pas assez utilisé dans ce domaine pour plus détailler.

Pour ces raisons, et le fait que nous n’avons pas vraiment l’habitude de travailler avec The GIMP, la suite du tutoriel sera basé sur l’environnement de travail de Photoshop. Cependant, si vous connaissez un peu ThE GIMP, vous devriez être capable de comprendre la suite et d’adapter les informations pour votre utilisation.
Vous pourriez être également intéressés de visiter le tutoriel de Photoshop du Site du Zéro. Il n’est pas axé scantrad, mais le Site du Zéro est réputé pour ses tutoriaux complets et accessibles pour n’importe quel débutant.
À ma connaissance, la version Photoshop Éléments est largement suffisante pour l’édition et je la pense suffisante pour le clean également, mais ça reste à vérifier.

Publicités